article abonné offert

DIVISION I PROVINCIALEFCJLA

«Il faudrait un test-match»

«Il faudrait un test-match»

© EdA

Yves Lemaire, président du FCJLA, avez-vous bien dormi après cette fin de championnat de P1 épique?Ça va. Je reprends le dessus. C'est cruel d'être en promotion à la fin du match et plus quelques minutes plus tard. Si Mormont avait marqué rapidement, on n'aurait pas connu une telle déception.Croyiez-vous au titre avant ce match?Pas trop. Mais plus le temps passait, plus j'y croyais. Maintenant, sans vouloir se réfugier derrière cet argument, ce règlement est un vrai foutoir. Quand on termine à égalité, il faudrait un test-match. Nombre de victoires, nombre de défaites, différence de buts et que sais-je encore ne devraient pas intervenir.Ce scénario n'était-il déjà pas écrit le premier jour quand Mormont est venu égaliser in extremis chez vous?Peut-être. Je tiens à rappeler que, pour moi, nous n'étions pas le favori. Ce sont les croisés de la cause nordiste (NDLR. la presse) qui nous ont donné ce rôle. Selon eux, on avait une équipe de promotion. On avait une équipe qui descendait de promotion, donc une bonne équipe de P1. Faye a été le seul gros renfort. Marette valait bien Leyder.Que vous a-t-il manqué? Bruno Bregge?Probablement, mais surtout un défenseur central de grande taille qui est bon de la tête et qui sait faire le ménage. À Longlier, dans un match qu'on domine, on a encore été mis quelquefois en difficultés sur ce type de balles. Et il y a l'efficacité. On a la meilleure attaque. On n'a pas mis la moitié de nos occasions dedans. Le beau jeu doit être accompagné de l'efficacité.