«Nous ne sommes qu'au stade du rapport urbanistique» insiste Jean-Pierre Navez. «Il y a beaucoup d'incompréhension, nous ne sommes pas en train d'essayer d'obtenir un permis d'urbanisme.» Ce qui implique que rien n'est figé et que des modifications peuvent encore être apportées au projet. «Le sentiment général des riverains est négatif, mais certains amendements seront apportés au projet. Nous allons tenir compte des remarques pertinentes émises par certains, mais je ne retournerai par vers les habitants tant que le nouveau projet ne sera pas arrêté. J'ai déjà quelques croquis et je suis certain que chaque problème trouvera sa solution.» La réunion de vendredi a constitué une sorte de coup de sonde.

La réunion de la CCATM (Commission consultative communale d'aménagement du territoire et de la mobilité) prévue lundi soir a été annulée.

Les riverains ont encore jusqu'au 11 mai pour réagir. Après quoi, le projet sera réexaminé et une réunion devrait être reprogrammée avec les riverains. «Mais il n'y a pas encore de date; il faudra peut-être attendre plusieurs semaines.»