Jalhay vend 200 hectares et se frotte les mains. Jean Pirnay évoque les circonstances de cet acte dû, dit-il, à l'instigation du fin stratège qu'était le mayeur de l'époque, Rodolphe Sagehomme. En 1957, l'État souhaite pérenniser la Réserve naturelle et se propose de saisir 570 hectares de fagnes communales jalhaytoises. Le bourgmestre se venge en négociant habilement la vente de la lande des Plenesses à la Petite Propriété Terrienne, donc à l'État, bénéficiant d'un coupe-feu protégeant de l'incendie les forêts de la commune.


Nos dernières videos