Un problème soulevé par le bourgmestre est le fait qu'il lui arrive, pour des raisons de sécurité, de refuser la domiciliation à des personnes qui voudraient s'installer dans des chancres. La difficulté vient du fait que, lorsque ces personnes vont en recours, le ministre de l'Intérieur autorise généralement cette domiciliation. Le bourgmestre estime alors qu'il ne se sent pas nécessairement soutenu dans son combat et se demande qui porterait les responsabilités en cas de problèmes graves.