Gianni le sommelier peut supplanter Gianni le chef! «Je me surprends à imaginer le vin en préparant un plat» . Et le cuisinier dans son trip revient parfois aux vins. L'exclusive des 350 références italiennes en cave reflète l'autre évolution de la cuisine transalpine. Une démarche cohérente, sans dérogation depuis les débuts. Gianni conseille, explique sa cuisine, «fait comprendre le produit», fait découvrir les « grappas». Au-delà des stéréotypes pâtes bolo, escalopes et pizzas insipides. Présent depuis 10 ans, tous les jours «Les clients sont là pour le chef» clame Gianni. La plus belle reconnaissance? Une étoile peut-être. Avec ses contraintes? À voir! Sinon, «celle des clients fidèles depuis 10 ans» . Au-delà aussi de la banalisation de la cuisine à travers toutes les émissions qui donnent «une image réductrice de la réalisation du chef et la vulgarisent trop. Certains se posent en critiques culinaires parce qu'ils ont cuisiné deux fois chez eux. Et pourtant l'éducation culinaire a bien évolué en Belgique » .