Cent cinquante médailles sous le soleil bertrigeois

Cent cinquante médailles sous le soleil bertrigeois

© EdA

Satisfaction totale pour cette journée de championnat provincial disputée sous un soleil généreux avec quelques bonnes performances à la clé.

D'abord, avant de plonger dans l'antre du stade Jules Guillaume pour y découvrir l'ambiance, un chiffre : 27,5. Ce n'est ni le temps réalisé par l'un ou l'autre athlète ni la distance d'un lancer, mais la température moyenne de cet après-midi consacré aux championnats provinciaux. Pour beaucoup, et les organisateurs en premier, une énorme satisfaction. Pour d'autres comme certains athlètes, des litres de sueur. Mais au final, une bien belle météo pour cette épreuve disputée cette année en une seule journée.

Premier réjoui de cette initiative, le président de l'ACBBS Christophe Bodart. «Commencer la compétition sur le coup de 13h avec cinq concours en même temps, c'est le défi qui nous était lancé et que nous avons relevé car nous n'avons enregistré qu'au maximum cinq minutes de retard sur le programme prévu», avance-t-il.

Et de mettre ce succès sur le compte de la cinquantaine de bénévoles qui ont oeuvré avant, pendant et après cette journée de compétition. Au niveau de la participation, le président bertrigeois se montrait moins content : «On voudrait toujours un peu plus car certains athlètes se montrent quelque peu «distraits» et on se demande pourquoi avec une météo aussi favorable !»Un timing infernalPouvoir caser une soixantaine d'épreuves sur une période de cinq heures a tout d'une montagne à surmonter. Sans oublier les podiums ou autres aménagements, notamment durant les épreuves de haies qu'il faut ajuster à leur hauteur requise suivant les différentes catégories. Et là, il faut du personnel si on veut respecter au mieux les horaires. Pas de problème non plus au niveau du chronométrage assuré dans une cabine surchauffée où les ordinateurs n'ont pas chômé.

En ce qui concerne les principaux résultats, la satisfaction était aussi de mise. Alors, allons au-delà avec la rencontre d'un athlète «solitaire». Première épreuve sur piste de la journée : le 400 m haies masculin. Et... un seul athlète au départ en la personne de Jean-Christophe Bayard. «C'est une course qui n'a jamais connu beaucoup de succès au niveau provincial, avoue l'athlète dampicourtois. Pour ma part, je reviens à la compétition après trois années où j'avais lâché le pied.»

Nos dernières videos