article abonné offert

BLEID

«Coulibaly, un vrai patron»

Quand Michel Renquin affirme que son équipe n'est peut-être pas encore assez mature, on le suit difficilement. La moyenne d'âge de l'équipe alignée samedi avoisinait tout de même les 25 ans (pour 26 à Bleid) et des garçons comme Blaise, Gustin, Dupuis, Maïa, Molnar ou Raboteur ne manquent quand même pas de planches. En revanche, quand il ajoute qu'il ne dispose pas d'un véritable leader dans l'équipe, on partage davantage son avis. Le président Émond l'approuve également sur ce point, ajoutant à ce sujet : «Un patron, j'en ai vu un dans le camp adverse. C'est Coulibaly. Il est impressionnant dans ce rôle. Il replace, il dicte la manoeuvre et quand il donne de la voix, tout le monde l'écoute. En fin de match, quand on poussait, il y a eu une faute sur lui. Il est resté longtemps au sol à se tordre de la douleur, mais je suis sûr qu'il n'avait rien. Simplement, il en a profité pour calmer le jeu et à peine relevé, il replaçait ses équipiers. C'est un malin. Je me demande si la priorité de notre prochain recrutement ne devrait pas être de trouver ce patron qui nous manque.»


Nos dernières videos