article abonné offert

SERAING

Faymonville, satisfait et... déçu

Patrick Courtois avait beau temporiser quant aux nouvelles possibilités qui s'ouvraient devant le Turkania à la veille de ce week-end, ses joueurs avaient bien en tête la lutte pour le titre. Néanmoins, le partage à Walhain les force à faire sans doute une croix définitive sur cette perspective. «Vu la victoire de La Calamine à Seraing, ce partage nous sort de la lutte pour le titre, regrettait Miguel Parreira. Néanmoins, nous avons encore prouvé ce dimanche que nous avions le niveau. Même si la plus haute ambition nous est désormais inaccessible, il ne faut pas s'en faire pour notre motivation pour la fin de la compétition. Il nous reste à accrocher une place pour le tour final. De plus, l'envie de bien faire et de gagner est naturelle lorsqu'il s'agit d'aller défier sur leur terrain des équipes de la trempe de Seraing et de La Calamine. Enfin, nous avons tellement laissé d'argent au président Giet durant les mois de janvier et de février que nous devons nous rattraper et lui vider poche en gagnant un maximum de primes (rires). Certains pensent que ce début d'année nous a été fatal pour le titre mais je ne suis pas sûr que, sans cette longue période de disette, nous aurions pu réaliser cette série en cours de six victoires et un partage.» Replacé avec bonheur en milieu de terrain pour contrer le virtuose Beersaerts, Mickaël Alvarez partageait les mêmes sentiments mitigés que son partenaire récupérateur : «On doit avant tout être satisfait de ce partage. Il a été conquis face à la meilleure équipe de la série et il nous permet de rester à la troisième place un point devant Ciney. Néanmoins, on ressent une pointe de déception. On avait de nouveau la perspective de lutter pour le titre jusqu'au bout mais nous avons désormais six points de retard sur La Calamine. Nous devrons encore rendre visite aux Germanophones mais ce sera avant tout pour y jouer notre rôle d'arbitre dans leur duel à distance contre Walhain.» S.R.


Nos dernières videos