BEAURAING-HOUYET-ROCHEFORT

Val de Lesse : plein feu sur la promo

Val de Lesse : plein feu sur la promo

© EdA

La Maison du Tourisme a tenu son assemblée générale. La période est délicate, d'où l'intérêt d'encore intensifier et diversifier la promotion.

Concurrence des séjours low-cost à l'étranger, conditions climatiques globalement maussades, crise économique. Pour le secteur touristique wallon, l'année 2010 n'a pas été facile. Le Val de Lesse n'a pas échappé à ce constat, comme en témoigne son président François Bellot : «C'est sûr qu'on ne peut pas parler d'année exceptionnelle. De manière globale, on peut dire que le début de saison très mitigé a été quelque peu compensé par un mois de juillet assez favorable. Mais août et l'arrière-saison n'ont au final pas donné des résultats mirifiques. Toutefois, ne sombrons pas non plus dans la sinistrose. En septembre, nous avons réuni nos acteurs touristiques majeurs. De cet entretien d'évaluation, il est ressorti que le Val de Lesse a quand même bien tiré son épingle du jeu par rapport à d'autres grands centres touristiques wallons. La chute du nombre de visiteurs dans les attractions semble avoir été moindre chez nous.»

Le savoir-faire de la MTD'où vient cette «exception famennoise» ? La région regorge de perles environnementales et d'attractions réputées dont il n'est plus nécessaire de dresser l'inventaire. Et puis, la Maison du Tourisme veille au grain. Disposant d'un savoir-faire et de moyens dont aucun acteur touristique hormis le domaine des grottes de Han ne pourrait se targuer en individuel, elle a multiplié les actions qui au final ont permis de «sauver les meubles».

Quelles actions ? Elles sont nombreuses : réalisation et très large diffusion de supports écrits (guides, sets de table, affiches), organisation de concours, modernisation du site internet, participation à de nombreuses foires et salons ainsi qu'au Carrefour du Tourisme, diffusion de spots TV sur les neuf chaînes locales de Communauté française, collaboration avec Matélé pour la conception et diffusion «d'émissions-balades», recours à des media nationaux comme L'Avenir, Liberty TV ou la RTBF (Télétourisme)...

Merci l'Europe

De telles campagnes de promo ont un fameux coût. Pas toujours facile à assumer, pour une ASBL. Pourtant, la MT du Val de Lesse veut non seulement les poursuivre, mais aussi les intensifier et les diversifier.

Comment compte-t-elle parvenir à relever pareil défi ? Grâce à des fonds européens et régionaux. Le projet du Val de Lesse a en effet été retenu dans le cadre du PWDR (Plan Wallon de Développement Rural). L'enjeu était énorme, car l'enveloppe dont question contient un beau petit paquet d'euros : 562 500 sur cinq ans pour valoriser et promouvoir le patrimoine touristique, naturel et rural du Val de Lesse. Ce subventionnement massif a déjà débouché sur plusieurs actions concrètes et va continuer à le faire.

Une ombre au tableau : le plan prévoit que l'ASBL doit investir elle aussi. Un cinquième du montant en question. Mais heureusement, les finances de la MT, comme l'a rappelé le trésorier Christian Limbrée, sont saines. Un petit bas de laine a même pu être constitué.

Nos dernières videos