Un bouquet et un panier garni de l'administration amaytoise représentée par le bourgmestre Jean-Michel Javaux et l'échevin Daniel Boccar. Un diplôme et le certificat attestant de sa naissance le 18 février 1910 à 6h du matin à Grivegnée. Une fleur et les meilleurs voeux de bonheur en droite ligne du Palais de Laeken... Mardi à 15h, Germaine Étienne a été couverte de cadeaux et de l'affection de ses 4 filles pour saluer ses 101 ans d'existence! «Vous êtes la doyenne de la commune. Le record à battre est de 121 ans», a lancé le mayeur à une Germaine souriante et réceptive au défi. Car elle a beau se dire «vieille macrale», Germaine n'en garde pas moins un intérêt quasi quotidien pour la lecture et la chanson d'antan. D'ailleurs, elle a gratifié l'assistance d'un petit morceau intitulé «La maman du petit homme». Peut-être se la transmettra-t-on jusqu'à la 5e génération féminine dans la famille? En novembre dernier, Germaine a, en effet, applaudi l'arrivée d'Inaya, sa première arrière-arrière petite-fille. Un événement marquant d'une 101e année traversée sereinement par la doyenne des Amaytois.