article abonné offert

GRATY

Poids lourds : le plein, coûte que coûte

Lorsque le prix du carburant atteint des sommets, les ménages peuvent limiter l'impact sur leur budget en diminuant leur consommation. Une opération impossible à réaliser pour ceux qui ont un besoin impératif en carburant dans leur activité professionnelle, comme les transporteurs routiers. «On essaye d'éviter les retours à vide, d'appliquer des techniques qui consomment moins, mais on a toujours besoin de mazout : on n'a pas le choix », commente Jean-Philippe Massart, gérant des entreprises Bonnier (transport, logistique, construction) à Graty.