Armand Simon est né à Pâturages, le 3 mars 1906. À l'athénée de Mons, il se lie d'amitié avec Achille Chavée et Fernand Dumont. Ceux-ci découvriront le surréalisme au début des années 1930 et s'engageront politiquement dans ce mouvement. Armant Simon suivra son ami Dumont dans cette découverte. Mais il reste insensible à l'engagement politique. Sa vie sera marquée par la recherche d'une solitude entretenue par des correspondances avec d'autres solitaires comme le poète Franz Moreau, tuberculeux et isolé. Malgré les sollicitations de ses amis, Armand Simon participera peu aux expositions de ses dessins, trouvant toujours une mauvaise excuse pour rester chez lui. Le Solitaire de Pâturages meurt à la clinique de Frameries le 15 juin 1981.