article abonné offert

NATIONALE 3A MESSIEURS

L'histoire se répète à l'OTT... OT Templeuve BW Nivelles B 1 3

C'est ce qu'on appelle un sentiment de déjà-vu. Souvenez-vous du départ catastrophique de l'OTT qui subissait deux revers coup sur coup pour entamer son championnat, la faute à un effectif restreint. Pour les retrouvailles avec Nivelles, les conditions étaient les mêmes qu'en septembre. «Toute l'ossature de la réception était absente et impossible de mettre une pression sur le passeur étant donné qu'il n'avait pas de suppléant, râle Franck Vivier. On a enrôlé deux joueurs de P1 et malgré tout, on méritait un point. Mais soyons clairs, ce match fut lamentable. À 22-20 dans le quatrième, on a même réussi à commettre deux fautes de position sur notre propre service!» Les propos du coach concernant la motivation de certains font également écho à des réactions déjà entendues il y a quelques mois. «Je suis le premier à dire que les études sont très importantes mais de là à ne pas pouvoir faire une pause de quelques heures sur quatre semaines. Je vais voir comment tout se goupille dans les semaines à venir mais si les résultats ne suivent pas, je suis prêt à donner la place aux jeunes, même à des joueurs de P2, n'en déplaise à certains.» Franck Vivier ne donne déjà pas cher de la peau de son groupe pour le derby de la semaine prochaine contre le Skill.