RAMILLIES

Le football victime du politique ?

Les installations de Huppaye attendront que le collège finisse de régler ses comptes en interne. Et tant pis si les coûts augmentent.

À la demande d'Arc et Éc olo, le conseil a examiné l'état d'avancement des nouvelles installations de l'Alliance Huppaytoise. Et ce fut une nouvelle occasion de voir éclater les conflits internes au collège...

L'échevin des Sports Michaël Dombret : «Il y a visiblement un problème avec les impétrants dans ce dossier. Je m'étais proposé de gérer le dossier seul mais le collège n'a pas accepté, il souhaite le gérer collégialement. J'espère que cela sera plus efficace que dans d'autres dossiers!» L'échevin craint qu'à force de tergiverser, le permis n'arrive à expiration et qu'il faille tout reprendre, sans oublier que plus le temps passe, plus le coût augmente.

Pour Marie Antoine (Écolo), la situation est burlesque : «Qu'est qui fait qu'un dossier sport et jeunesse ne soit pas géré par l'échevin concerné ? Qui est responsable ?» Le bourgmestre Danny Degrauwe signale que c'est l'ensemble du collège qui est responsable, ajoutant que des demandes d'informations aux impétrants tardent à recevoir une réponse. De quoi faire réagir Marie Antoine : «Le collège, c'est-à-dire personne !» Pour Michaël Dombret, c'en est trop et l'échevin se lâche : «Rien ne tarde si on s'en occupe. Un simple coup de fil ce mardi à la SWDE et on a déjà une réponse ce mercredi!» Et de se tourner vers l'élue Écolo : «Si j'ai votre confiance mais pas celle de mon groupe, ce n'est pas de ma faute... enfin si on peut parler de groupe...» Pour Guy Molens, conseiller Arc (cdH), il ne faut pas tarder vu la politique sportive ministérielle très active ces derniers mois. Et Pierre Jacqmin, échevin socialiste, souligne : «Cela n'ira pas plus vite avec Monsieur Antoine!» Réplique de Guy Molens : «À la vitesse où vous traitez le dossier, c'est clair ! À ce rythme, vous louperez même 2012 !» Michaël Dombret lance alors à son collègue échevin un cinglant message : «Ce n'est pas toujours celui qui pose la première pierre qui fait l'inauguration !» Pour le bourgmestre qui refuse de donner une réponse claire à Écolo qui insiste pour connaître le responsable du dossier, «tout le collège s'occupe du dossier, moi pour les travaux, Jacqmin pour l'urbanisme... »«Tout le monde, mais pas Monsieur Dombret puisque vous ne voulez pas qu'il s'en occupe», réagit Daniel Burnotte (Écolo).

Pour Michaël Dombret, «à ce rythme, il est aussi question d'argent, donc l'échevine des Finances est concernée; il y a une zone agricole, donc l'échevine de l'Agriculture doit aussi gérer... On peut aller loin dans le délire ! À la prochaine réunion avec le club de foot, je ne serai donc plus le seul pignouf, je présume que tout le collège y sera puisqu'ils sont tous responsables. Quoique... j'en doute !» Marie Antoine : «Dire que le collège entier suit le dossier, ce n'est pas sérieux.» Guy Molens en regardant les dirigeants du football assis dans la salle : «Vous risquez d'attendre longtemps.» L. S.

Nos dernières videos