Dernière séance de l'année et traditionnels bons voeux du mayeur. Outre les phrases rituelles, Benoît Tricot a émis le voeu que tout le monde revienne à la raison. «Consommons avec raison sans modération», dira-t-il pointant l'année nouvelle. Pour illustrer ses propos, il parlera du «spectacle affligeant» au niveau fédéral disant que quelle que soit l'expression utilisée, «le pays est un peu malade». Relevant le paradoxe de la satisfaction unanime de la présidence belge de l'Europe. Second axe, les problèmes des aliments. Date de péremption passée et pourtant consommables. Mais envoyé à la destruction : «On ne peut pas dire que le monde tourne rond. C'est de l'excès. La raison doit revenir au centre de nos préoccupations.»

Nos dernières videos