article abonné offert

INTERVIEW: ANDRE DESMARLIÈRES

«Un second deuil...»

«Un second deuil...»

EdA

Dans quel état d'esprit êtes-vous suite à ce dynamitage?Ca fait mal au coeur. C'est un second deuil... Le premier date d'octobre 2007, quand le directeur m'a annoncé la fermeture pour le 31 décembre. Et maintenant, on vient de voir disparaître les deux témoins symboliques, qui marquaient le paysage.Une reconversion est-elle possible selon vous?En 2007, je disais : «De Grâce, n'attendons pas le démantèlement total pour analyser la reconversion» . Trois ans plus tard, je constate qu'on n'est pratiquement nulle part. Ideta étudie quelques pistes. En plein coeur du village, aucune reconversion économique ne sera possible. On s'orienterait donc vers de l'habitat... ce qui nécessite une modification du plan de secteur et risque de prendre 10 ans.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 39 des 191 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos