«Quelque chose que l'on ne peut pas oublier!»

Tous les week-ends, Samantha vend des pâtisseries dans le hall du magasin Euroshop. Samedi, elle était à son poste quand les braqueurs ont fait irruption dans le magasin.

«Je ne les ai pas vus rentrer. Quand j'ai remarqué qu'il se passait quelque chose, ils étaient déjà en train de menacer la caissière avec leur pistolet. Je n'en croyais pas mes yeux, c'est tellement invraisemblable. Je n'ai vu que deux braqueurs. Ils portaient une cagoule. Tout a été très vite. Une minute après, un d'eux était devant moi. Il m'a crié quelque chose, mais comme je suis néerlandophone, je n'ai pas compris. Dès que j'ai pu, je me suis enfuie en courant. Je ne suis revenue que deux heures plus tard, quand la police était là.» Toujours sous le choc, Samantha a cependant repris le chemin du travail dès le dimanche. «Si je suis là, c'est parce que j'aime mon boulot. Mais je pense que l'année prochaine, je ne travaillerai plus durant le mois de décembre, et notamment les fêtes. En tout cas, c'est quelque chose qu'on ne peut pas oublier!»

Nos dernières videos