TENNIS DIAMOND GAMES

Kim Clijsters: "La boxe porte ses fruits"

Kim Clijsters: "La boxe porte ses fruits"

Belga

Kim Clijsters prépare son jeu de jambes pour 2011 en boxant. Même si elle va devoir se séparer plus souvent de Jada, elle a faim de tennis !

Kim Clijsters annonce déjà la couleur : son titre à l'US Open et sa victoire au Masters cette année ne l'ont pas rassasiée. «J'ai même encore plus faim de tennis que l'an dernier à pareille époque», a-t-elle lancé hier avant de monter sur le court face à Justine Henin.

C'est donc avec une énorme envie qu'elle s'est remise au travail après s'être octroyé deux petites semaines de repos dans la foulée de son succès à Doha. «Par le passé, je me disais parfois : "laisse tes raquettes encore un peu au garage", admet-elle. Mais cette année, j'avais vraiment très envie de me réentraîner. Pour moi, la saison 2010 aurait même pu se prolonger encore un peu.» Pour affûter davantage sa condition physique, Clijsters teste de nouvelles méthodes d'entraînements. Comme... la boxe. «Les séances sont très dures, mais je remarque qu'elles portent déjà leurs fruits, dit-elle. J'avais un punching-ball à la maison depuis six, sept ans, mais je frappais dedans sans trop savoir comment m'y prendre. Boxer face à quelqu'un, ce n'est pas trop mon style. Quand je le fais contre Sam (NDLR : son préparateur physique), je me retiens. Quoi qu'il en soit, ces entraînements sont très agréables. Et idéaux pour travailler la vitesse de réaction et le jeu de jambes.»

«Pas question de négliger la scolarité de Jada»

Si la Limbourgeoise salive déjà en évoquant 2011, elle sait pourtant qu'un changement familial inévitable se prépare. Elle qui a toujours affirmé vouloir concilier au mieux carrière professionnelle et éducation de sa fille, va davantage devoir voyager sans sa fille. Tout simplement, parce qu'à bientôt 3 ans - elle les fêtera fin février, Jada va fréquenter l'école maternelle.

«Ça va demander un peu d'adaptation, concède Kim. Jada et nous étions habitués l'an dernier à vivre à l'hôtel. Je vais plus voyager sans Brian ni Jada cette saison. Car il n'est pas question qu'elle aille seulement deux jours par-ci par-là à l'école. Ce n'est pas de gaieté de coeur que je vais partir sur des tournois sans eux, mais si je me sens bien physiquement, tout ira pour le mieux.» En attendant, Kim Clijsters ne souffrira pas d'une éventuelle solitude lors de la reprise en Australie puisqu'après avoir fêté Noël à la maison, toute la petite famille effectuera le voyage down under . De quoi motiver maman à effacer le souvenir le plus douloureux de 2010, à savoir une élimination précoce à Melbourne contre Petrova? «Je n'ai toujours aucune explication par rapport à ce off day, dit-elle. Heureusement, il ne s'est pas reproduit par la suite. J'ai planifié mon début de saison de manière différente. En prenant part au tournoi de Sydney (NDLR: l'an dernier, elle avait disputé et remporté celui de Brisbane, programmé une semaine plus tôt dans le calendrier), j'espère avoir plus de matches dans les jambes pour arriver à l'Open d'Australie.» Avec l'ambition d'enfin y triompher en dominant la concurrence. «Caroline Wozniacki (numéro 1 mondiale) a beaucoup progressé et va devenir de plus en plus difficile à battre. Mais je pense qu'il faudra aussi compter avec Justine. Elle détient un gros avantage : elle sait comment s'y prendre pour remporter à la fois des duels importants et de grands tournois.» Et la Namuroise sait aussi... comment remporter l'or aux JO. «Lors de cette année olympique 2012, j'effectuerai probablement ma dernière saison complète. Mais je ne pronostique aucune date pour ma fin de carrière. 2012 constitue le minimum que j'envisage.»


Nos dernières videos