PRO LEAGUE (YR Malines - FC Bruges Ce soir 20h30)

Gorius veut battre les Brugeois

Gorius veut battre les Brugeois

Reporters

Ce vendredi, en ouverture de la 19e journée de Pro League, Malines reçoit le FC Bruges pour une rencontre qui s'annonce capitale pour les deux équipes.Suivez l'évolution du score en direct avec notre module ci-dessous.

Arbitre : M. Efong Nzolo.
YR MALINES : Renard; Chen, Van Hoevelen, Pandza, Ghomsi; Geudens, Buyens, Gorius, Wilmet; Mununga, Benteke. Biebauw, Biset, De Witte, Destorme, Diabang, Dunkovic, Van Loo, Vidarsson.
Absents : Laureys (mollet), Soetaers (abdominaux).
Menacés de suspension : Chen, Geudens, Ghomsi, Van Hoevelen.
FC BRUGES : Stijnen; Donk, Hoefkens, Van Gyseghem, Van der Heyden; Dirar, Geraerts, Odjidja, Perisic; Vargas, Akpala. De Vlieger, Marcos, Simaeys, Blondel, Dalmat, Kouemaha, Scepovic.
Absents : Junior Diaz (genou), Lestienne (suspendu).
Menacés de suspension : Dirar, Vargas, Blondel.

Le Kavé pointe à la 7e place, à une longueur de son prestigieux hôte, mais avec deux matches de moins que lui, qu'il doit encore disputer à Eupen et au Lierse. «Compte tenu de nos ambitions, cette rencontre sera à la fois décisive et instructive pour la fin de saison», affirme Julien Gorius, l'un des hommes en forme de Malines.

«Pour être honnête, nous voulons, avec l'appui de notre public, profiter au maximum du malaise brugeois. Au niveau de ses qualités individuelles intrinsèques, Bruges est l'une des équipes les mieux armées. Collectivement, par contre, cela ne tourne pas comme ils le souhaiteraient mais on reste prudents : on sait que cette équipe en difficulté peut se réveiller à tout moment et que, dans ce cas, elle peut faire très mal. À nous de tenter de la déjouer, comme nous l'avions fait intelligemment en début de saison (NDLR : victoire 1-2 avec un but de Gorius et l'exclusion rapide de Blondel). Un point ne serait pas, à mes yeux, suffisant dans notre optique de progression.» Décisif (6 buts, 1 assist) et ambitieux, le Français aujourd'hui âgé de 25 ans l'est assurément. Durant sa carrière, il a toujours privilégié une progression par étapes. Du centre de formation de Metz, il est parti assez tôt pour le Brussels, où il a évolué durant trois saisons dans des conditions difficiles mais enrichissantes malgré tout.

«J'y suis peut-être resté une saison de trop, c'est vrai, mais c'est simplement parce qu'il était difficile pour moi de m'en aller. Et puis, tout ce qui pouvait m'arriver par la suite ne pouvait qu'être meilleur! À Malines, j'évolue dans un club moyen, qui a une histoire et un potentiel public énormes. La direction vient de formuler une proposition de prolongation de contrat que mon manager examine attentivement en ce moment. Nous en discuterons la semaine prochaine, à tête reposée. Je suis sous contrat avec le Kavé jusqu'en juin 2012. Je dois donc peser le pour et le contre de ce que j'ai, de ce que j'aurai ou ce que je pourrais avoir ailleurs. J'ai 25 ans je me sens très bien ici mais je dois penser à mes aspirations légitimes.»

«Je suis l'un des chouchous»

Approché il y a deux ans par le FC Metz, courtisé par certaines formations françaises, belges et autres, Julien Gorius n'entend pas tirer de plans sur la comète. Comme la plupart de ses partenaires, il ne s'enflamme pas quand tout va bien ni ne panique quand il connaît un léger creux.

«C'est vrai que j'ai, moi aussi, constaté cela. À Malines, les dirigeants sont très pros, arrivent à recruter des gars qui ont du talent, de l'envie et qui ne coûtent pas trop cher, avec une possibilité réelle de les revendre plus tard avec une belle plus-value. Personnellement, je ne rêve pas à tout prix de la Ligue 1 ou d'un championnat en particulier mais je souhaite évoluer dans un club de standing supérieur, ici ou à l'étranger. Il est vrai que quelques propositions assez vagues me sont déjà parvenues ces derniers temps, de Belgique et de l'étranger. Pour moi, tant qu'il n'y a pas d'offre concrète, c'est du vent. Je suis un peu comme Saint-Thomas! De plus, je ne suis pas en fin de contrat et je me sens très bien ici, où je suis l'un des chouchous du public.

Avant d'éventuellement prolonger mon bail à Malines, je dois savoir où la direction veut aller concrètement, et avec qui. Il n'y a pas que mes intérêts personnels qui sont en jeu dans cette négociation. Je n'ai jamais voulu brûler les étapes. Malines agit pareillement, avec un projet sain et ambitieux. On progresse chaque année d'une ou deux places et on peut désormais afficher ouvertement nos ambitions de Top 6, de manière récurrente. Ce n'est pas rien.»

+ Suivez l'évolution du score en direct avec notre module ci-dessous:

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 Union St-Gill. 12 8 3 1 27/13 25
2 FC Bruges 12 6 1 5 21/14 23
3 Antwerp 12 6 3 3 22/16 21
4 Eupen 12 6 4 2 23/17 20
5 FC Malines 12 6 4 2 21/21 20
6 Anderlecht 12 5 2 5 25/16 20
7 Charleroi 12 5 2 5 22/14 20
8 Courtrai 12 5 4 3 15/14 18
9 La Gantoise 12 5 5 2 21/13 17
10 KRC Genk 12 5 5 2 21/20 17
11 Ostende 12 5 5 2 16/20 17
12 St-Trond 12 4 5 3 13/18 15
13 Standard 12 4 5 3 13/20 15
14 Zulte-Waregem 12 3 5 4 19/26 13
15 OH Louvain 12 2 3 7 15/20 13
16 FC Seraing 12 4 8 0 16/24 12
17 Cercle Bruges 12 2 7 3 13/19 9
18 Beerschot 12 0 10 2 9/27 2
Nos dernières videos