Europa Pneus : «Les occasions m'ont sauvé»

Chez ce revendeur de pneus ensivalois, la donne n'est pas très différente. «Oui, c'est la pénurie! » explique Brahim Touzghar. «Ce qui m'a sauvé, ce sont les pneus hiver d'occasion», poursuit-il. Car des 1 200 pneus neufs qu'il possédait en stock, il n'en reste plus que 200. «Mais ce sont pour certaines dimensions, pas les plus courantes.» En guise d'explication de ce manque de stock de la part des fournisseurs, Brahim Touzghar a sa petite idée. «Les manufacturiers ont revu leur production à la baisse. Pourquoi? Car l'hiver dernier, il leur restait du stock. En conséquence, cette année, ils en produisent moins. Cette donnée, couplée au fait que les gens sont venus plus tôt que d'habitude pour acheter des pneus hiver, est simple à comprendre : on arrive à une pénurie. En conséquence, en ce qui nous concerne, on tourne avec trois personnes au lieu de quatre, cinq ou six à cette période de l'année.»

Nos dernières videos