article abonné offert

BASTOGNE

«Il n'y a plus de code d'honneur»

Selon Paul Lambert, ils sont rares ceux qui faisaient toute leur carrière dans l'entreprise. «Ce qui m'énerve, c'est le débauchage du personnel par certains patrons qui ne respectent plus le code d'honneur qui prévalait voici déjà bien des années. Nous avons d'excellents contacts avec l'ICET (institut communal d'enseignement technique) de Bastogne. C'est une bonne école qui forme bien les élèves. On en suit quelques-uns auxquels on donne des cours et on essaye d'en récupérer le maximum chez nous. L'ICET est très proactif», conclut le patron.


Nos dernières videos