Du côté de la SNCB-Holding, on se montre peu prolixe quand il s'agit d'aborder ce dossier. On reconnaît qu'une réunion entre les différentes parties s'est encore tenue en avril dernier et qu'un accord de principe y a été conclu. Sur quoi porte-t-il? Selon Véronique Piraux, porte-parole de la SNCB-Holding pour le district sud-ouest, il s'agit bien des panneaux décrits ci-contre, qui doivent être déployés dans le souterrain afin de mettre en valeur l'oeuvre d'Edmond Dubrunfaut mais aussi les richesses du Hainaut occidental. «L'accord de principe porte sur la répartition de la charge financière que représente cet investissement, nous a-t-on expliqué. Il s'agit de panneaux anti-tags dont on ignore les modalités de paiement partagées entre la Ville de Tournai et la SNCB-Holding.» Du 50-50? «Impossible encore de le préciser; cela peut être du 50-50 ou du 75-25... Une annexe à la convention de base doit encore être finalisée.» Dans quel délai? «C'est en train d'être rédigé mais ce n'est pas encore terminé.» L'oeuvre d'Edmond Dubrunfaut a été dégradée par la SNCB voilà plus de deux ans...

Nos dernières videos