Outre les deux principaux auteurs, Serge le négociant en timbres-poste, est également poursuivi sur citation directe de la partie civile. Mais il a lui-même porté plainte contre les deux voleurs pour le préjudice commercial et la mauvaise publicité faite par cette affaire.

Ce qu'on reproche à Serge, c'est d'abord de n'avoir rien fait quand la victime lui a téléphoné pour lui signaler qu'il s'agissait de timbres volés. Ensuite, quand la police est venue chez lui procéder à la saisie, le commerçant n'a pas rendu tous les timbres. Il en a gardé 4 en espérant ainsi alléger un peu son déficit. Ce n'est que par la suite qu'il a reconnu avoir gardé 4 timbres. Trois ont été vendus mais un dernier est toujours introuvable. Serge explique que, soit il l'a toujours, soit il l'a vendu. Mais il peine à en retrouver la trace. C'est aussi dans un certain flou que la partie civile sous-entend qu'il pourrait y avoir aussi d'autres timbres non restitués.

Nos dernières videos