Le Breton et fils d'agriculteur Robert Nignol ne cache pas sa déception : « J'ai entendu les arguments de Monsieur Antoine à la radio et je les trouve surprenants, car ses motivations ne tiennent guère la route. Je pense qu'il donne raison à ses électeurs qui sont contre le projet. Mais il oublie ceux qui y sont favorables et qui sont au moins aussi nombreux : ils sont 600 sur Facebook et 150 sur un autre site. J'étais le week-end dernier à la fête de la ruralité à Jodoigne, où des agriculteurs m'ont encouragé, me disant que de leur temps, il y avait des dancings dans les villages. » Le promoteur rappelle aussi que le site sur lequel il lorgne, n'est pas le coeur d'un village. Et pour l'avenir ? « Je vais laisser passer un peu de temps, je ne veux pas laisser tomber ce projet comme cela... »


Nos dernières videos