La poudre à lessiver a 100 ans

Une expo retrace l'évolution de la lessive à Bruxelles. (photo EdA)

La lessive a considérablement changé depuis un siècle. L'évolution de cette tâche ménagère fait l'objet d'une exposition au Centre belge de la Bande dessinée.

Le savon a été le premier moyen utilisé pour laver le linge. Les femmes étaient prises toute la journée durant pour effectuer cette corvée: récurer les vêtements sur une planche à laver pour ensuite les blanchir au soleil. En 1907, Fritz Henkel, le fondateur de la marque Henkel, a lancé Persil, une poudre contenant aussi bien du savon que des agents de blanchiment. Du perborate était ajouté au savon broyé; cette combinaison permettait la production de bulles d'oxygène, facilitant ainsi considérablement le lavage manuel. "Ce faisant, il a lancé un nouveau marché, celui des produits de lavage", a indiqué Jean-Baptiste Santoul, directeur du service Laundry & Home à Henkel Benelux. Et ce marché s'est considérablement étoffé de poudre à lessiver, lessives liquides, sans oublier les produits de lavage pour le linge blanc, les couleurs ou le noir et les tablettes et adoucissants.

Pour célébrer le 100e anniversaire de la poudre à lessiver et de la marque Persil, marque phare de Henkel, une exposition est organisée au Centre belge de la bande dessinée, en collaboration avec le Musée de la lessive de Spa. Des affiches et des spots publicitaires y seront exposés, retraçant les cent ans de la marque mais aussi des bassines et des machines à laver et quelques bandes dessinées dans lesquelles on retrouve la marque. La bâtiment qui abrite le Centre belge de la bande dessinée, a été dessiné par le célèbre architecte Art Nouveau, Victor Horta, il y a cent ans également. L'exposition "Persil - 100 ans de lessive en images" se déroulera du 23 au 25 mars de 10h00 à 18h00 au Centre belge de la bande dessinée, 20 Rue des Sables à Bruxelles. (Belga)