VU SUR INTERNET

Que faire avec mes enfants? Trouvez l'activité idéale sur LePetitMoutard.be

Que faire avec mes enfants? Trouvez l'activité idéale sur LePetitMoutard.be

Un logo qui rappelle un certain routard...

Le site participatif LePetitMoutard.be vous propose des activités et des lieux en fonction du profil de votre famille et du nombre de vos enfants. Un renversement de logique très pratique sur le net.

Il neige, vente et gèle. Mais chez vous, l’atmosphère surchauffe. Les mouflets tournent en rond dans leur chambre à tel point que le lustre du salon a déjà failli se décrocher deux fois en faisant sauter les plombs. Ou repassent sagement pour la 37e fois le DVD de Bob le Bricoleur que nénene leur a offert au réveillon, il y a deux jours, à tel point que c’est vos plombs à vous qui menacent de sauter. On est le 26 décembre et il vous reste encore 8 jours à tuer…

Ne cherchez plus à les obliger à sortir votre vieille luge en bois aux patins de fer, «qui glissaient si bien quand j’étais petit, quand je les frottais avec de la graisse de frites» : la Nintendo DS gagnera toujours. Surfez plutôt sur LePetitMoutard.be. Car sur ce site conçu par des parents toujours à l’affût de l’activité idéale, vous trouverez à coup sûr, tous les jours des vacances de Noël, voir de l’année, une bonne raison de mettre Mario sur pause. Et pas trop loin de chez vous. Avec une opportunité inédite de calibrer la sortie selon votre profil familial.

Jean Sprimont, pourquoi avez-vous créé LePetitMoutard?
Le projet est né en 2006. Nous avions alors deux enfants en bas âge et avons décidé de faire la vallée de la Molignée en draisine. Mais ce n’étais pas une balade adaptée. J’ai donc collé un post-it sur le frigo en me disant qu’on devrait le refaire plus tard. Mais ce post-it n’allait pas tenir et j’ai commencé un fichier Excel. Avec d’abord les plaines de jeux ici, en bas de chez nous…

Et puis le hobby s’est un peu transformé en métier…
J’ai regardé sur internet et n’ai rien trouvé de similaire pour la Belgique. Il existait des listes, des annuaires ou des agendas. Mais aucune offre permettant d’affiner le choix en fonction de la région, du type d’activité et, surtout, du profil familial.

Vous lancez donc un site qui fonctionne dans le sens inverse au sens de consultation habituel.
Exactement : on paramètre la formule avant de choisir le lieu de l’excursion. En gros, on coche l’âge des enfants, qui peut être différent, le jour de la semaine ou du week-end, le rayonnement kilométrique maximal autour d’une ville, l’activité intérieure ou extérieure… Puis le système fouille sa base de données avant de fournir les activités qui répondent aux critères. Ce qui élimine automatiquement tout un tas de destinations. Si l’on clique sur une activité, une petite fiche détaillée apparaît, mais on ne veut pas se substituer aux sites propres des lieux d’excursion. 

Et ça marche?
Avec 300.000 visites par mois, nous avons dû monter une société. Le loisir s’est professionnalisé et nous avons engagé une personne. On a aussi traduit le site en néerlandais, et surtout en anglais pour les étrangers qui vivent en Belgique et qui ont un besoin criant d’info car ils ne connaissent rien.

Comment enrichissez-vous le site?
D’abord par nous même. Dès qu’on déniche une activité, on l’ajoute. Les pros peuvent aussi nous contacter. Et enfin, les internautes peuvent eux-mêmes ajouter leurs entrées. Mais ce côté interactif, l’aspect web 2.0 comme on dit, ne décolle pas encore. Seuls 2% des visiteurs apportent leurs idées. Les 98 autres % consultent.

Vous vous limitez à la Wallonie?
Surtout pas. Nous ouvrons à la France, l’Allemagne, le Luxembourg et les Pays-Bas. Aucune raison qu’une famille de Tournai ne puisse pas rayonner vers Lille.

Quel est le retour des pros du secteur?
Souvent, ils ne savent pas qu’on existe. Certains ne nous aiment pas car, comme le web le permet aujourd’hui, les utilisateurs peuvent poster leurs critiques dans les commentaires. Et les professionnels n’aiment pas les mauvaises pubs. Mais ceux qui ont compris le principe en retirent beaucoup : ils se servent du PetitMoutard comme d’une veille. Ils peuvent aussi nous contacter via l’accès pro.

Outre le calibrage en finesse de la famille, quels sont les points forts du PetitMoutard?
Il y a un petit mag avec des articles sur les sorties qui ont la cote ou des angles didactiques. L’aspect participatif est un atout. Chaque utilisateur enregistré peut en outre se créer des listes, privées ou publiques. Et puis surtout, nous ciblons la cohésion familiale : toutes les activités sont prévues pour être faites à 4 au moins. Avec toujours cet accent mis sur l’éveil. Car évidemment, on peut toujours aller faire ses courses en famille au supermarché…