Président pendant 8 ans

© EdA

Marc Watrin, vous êtes président du comité provincial depuis 2002. Pourquoi cette démission ?C'est de commun accord avec le comité national que j'ai remis ma démission pour des raisons personnelles et privées. Il m'est impossible de concilier ces raisons avec une organisation d'une telle envergure qui demande un investissement considérable tant au niveau personnel qu'au niveau temps. Cette décision prend effet immédiatement et est définitive. Toute information concernant le concours devra donc passer par le comité national (02/463 23 21).

Qu'est-ce qui vous avait amené à entrer dans l'organisation de ce concours ?C'est en 2002 que j'ai repris l'organisation du concours après André Kéro. Cela faisait quelques années déjà que je collaborais avec lui en tant que partenaire avec la radio pour laquelle je travaillais.

André m'avait demandé de le seconder et, à son décès, j'ai repris la présidence du comité.

Qu'elle a été l'évolution du concours au cours de ces dernières années ?Nous avons essayé de professionnaliser le concours au maximum en organisant une véritable soirée de gala pour la finale, une soirée magique tant pour les candidates que pour le public de plus en plus nombreux.

Nous sommes arrivés à un niveau relativement acceptable et élevé grâce à la fidélisation des nombreux partenaires de l'événement.

Quel sera donc l'avenir du concours dans notre province ?Cette année, l'organisation a été reprise par le comité national. Les candidates seront donc prises en charge par le comité national. Nous aurons donc bien une Miss Luxembourg qui défendra nos couleurs à l'échelon national lors de la finale Miss Belgique. E. W.

Nos dernières videos