Michel WÉRA - Jean-Philippe SCHRYNEN : 0-5

1. Coupe du monde 1998. Au premier tour, la Belgique est opposée à trois équipes routinières de la coupe du monde : la Corée du Sud, le Mexique et... ?WÉRA : Ouf, allez, je vais dire le Brésil. Je suis quasiment certain de ma réponse. Comment ? C'est pas ça ? Ah, oui, ça, c'était pour la coupe du monde 2002. Zut.

SCHRYNEN : Ouf, je ne sais plus, comme ça. C'était la coupe du monde en France. Bon, je vais réfléchir. Allez, je sais que les Diables avaient fait trois nuls. C'était contre une grosse équipe. J'hésite entre les Pays-Bas et l'Allemagne. Non, ce n'est pas l'Allemagne. Ce sont les Pays-Bas.

2. Où se déroulera la coupe du monde 2014 ?WÉRA : Euh, c'est pas en Belgique et aux Pays-Bas ? À moins que ça, ce soit pour celle de 2018 ? Boh, je ne sais plus. Ou alors, ce sera en Allemagne ? Non, non, pas possible. Ce fut déjà le cas en 2006. Bon, allez, je vais dire Belgique-Pays-Bas !

SCHRYNEN : Oui, je l'ai entendu jeudi à la télévision : c'est au Brésil.

3. Coupe du monde 1990. Qui termine meilleur buteur de l'épreuve ? Indice : son pays, qui organisait la coupe du monde cette année-là, fut éliminé en demi-finale.WÉRA : Si mes souvenirs sont bons, la coupe du monde se déroulait en Italie. Donc, un Italien. Pff, je ne sais pas moi. Au hasard, Maldini ? (quand on lui donne la bonne réponse) Qui vous dites ? Ah, non, je ne connaissais pas.

SCHRYNEN : Oui, oui, c'est un Italien vu que c'est l'Italie qui organisait la coupe du monde cette année-là. C'est Toto Schillaci. Ouf, ça revient de loin, ça.

4. Je suis un attaquant espagnol présent à cette coupe du monde 2010. J'évolue à Liverpool et mon prénom est Fernando. Qui suis-je ?WÉRA : Fernando Lopez ou quelque chose comme ça ? Torres vous dites ? Ah, je n'étais pas loin (rires).

SCHRYNEN : Oui, oui, il a commencé sur le banc. Un superbe joueur. Facile ça comme question : Torres.

5. Quel surnom donne-t-on à l'équipe nationale suisse ?WERA : Ben, encore bien que vos questions étaient faciles (rires) ! Là, désolé, mais je n'ai aucune idée et mon imagination me manque. Non, aucune idée, vraiment.

SCHRYNEN : ouf, attendez, les Petits Suisses (rires) ? Non, je sais que c'est un nom court. Oui, un petit mot. C'est pas la Nati ? Quelqu'un sait ce que ça veut dire d'ailleurs (rires) ? Question subsidiaire : Uruguay-France, 0-0 lors de ce premier tour de la coupe du monde 2010. Devant combien de spectateurs la rencontre s'est-elle déroulée ?WÉRA : Allez, on va dire 68.000 ! 64100 vous dites ? Ah, je n'étais pas loin ! Vous auriez dû me demander uniquement des chiffres (rires) !

SCHRYNEN : je ne connais pas la composition des stades là-bas, donc pas facile. Pour son deuxième match, la France ne jouait pas dans le même stade que le premier. Contre le Mexique, c'était à Bloemfontein. Bon, je vais dire en tapant dedans, 82.000 ? Ouf, là, j'étais loin.A.R.

Nos dernières videos