Un investissement de 8 millions

© EdA

Quinze emplois sont créés , qui viennent s'ajouter au 150 déjà au travail à la tannerie Masure. Trois nouveaux halls ont été érigés .

La nouvelle activité aura un impact sur l'emploi puisque, assez rapidement, une quinzaine de personnes seront embauchées, en plus des cent cinquante que la tannerie Masure occupe déjà.

« Si on peut faire plus par la suite, on n'hésitera pas » confient en choeur nos deux interlocuteurs. Comme il n'existe plus d'école de tannerie, le nouveau personnel sera formé par les travailleurs qualifiés de l'entreprise. « Notre but est de profiter des moyens communs que nous avons, ajoute encore Richard Costa. Ce sera le même personnel qui s'occupera de la maintenance et les tannins seront stockés dans le même bâtiment ».

Avec le souci de l'environnement Ce projet s'est concrétisé après une année de préparation. La construction et la mise en place des machines ont également duré un an. C'est en juillet 2009 que les travaux ont débuté et se terminent aujourd'hui tout doucement.

« Les essais machines commenceront en juillet, on effectuera alors les derniers réglages » explique Richard Costa. Au total, trois nouveaux bâtiments sont sortis de terre pour un investissement de 8 millions. L'un jouxte la tannerie Masure (du côté droit) et l'on y trouvera la production. Sur la gauche de l'ancien bâtiment, un hall séparé accueillera le stockage des tannins et un autre bâtiment sera consacré aux traitements des eaux. « Notre démarche se soucie de l'environnement car nous sommes de gros consommateurs d'eau, donc nous avons installé une centrifugeuse qui va séparer les boues chargées en tannin des eaux » conclut Richard Costa.C.D.

Nos dernières videos