« L'itinéraire initiatique d'un petit homme inhibé »

Écrit et réalisé par une cinéaste luxembourgeoise, Beryl Koltz, avec des Anglais comme acteurs principaux (Rob Stanley et Joana Scanlan), Hot Hot Hot

raconte l'histoire suivante, décrite dans le synopsis du film : « Employé depuis toujours chez Fish Land, le centre aquatique du complexe de loisirs globalisé Worlds Apart où il se consacre à sa seule passion, celle des poissons, Ferdinand est un petit homme chauve d'une quarantaine d'années à la personnalité très introvertie, solitaire et anxieuse. Le seul contact féminin qu'il tolère est celui de sa soeur Eléonore, elle-même en proie à ses démons, qui lui rend visite de temps en temps dans la maison de leurs défunts parents que Ferdinand n'a jamais quittée depuis l'enfance. Là, entouré d'objets, de photos et d'innombrables disques témoignant du passé mélomane de ses parents, Ferdinand vit sous le poids de cet héritage familial qu'il n'arrive ni à apprécier ni à refuser. Mais la petite vie monomaniaque de Ferdinand va se voir bousculée par les travaux de réaménagement du Fish Land qui, pour six mois, vont le muter de force dans un autre centre de loisir du groupe Worlds Apart : le Finnish-Turkish Delight, dédié aux plaisirs du sauna et du hammam...

Ferdinand se retrouve alors catapulté dans un autre monde, un monde empli de nudité, de sensualité et de lâcher prise... bref de toutes ces choses qui lui font si peur ! Un monde de rapport de force et de confrontation aussi, à travers la personne de Knut, le "Saunameister" qui va le prendre en grippe et en faire un temps son souffre-douleur... Un monde de séduction et d'attraction finalement, à travers les trois femmes qu'il va côtoyer dans ce lieu hors du commun où, au gré de ses découvertes et à force de persévérance, il va peu à peu se révéler à lui-même et aux autres... » En résumé, selon sa réalisatrice, « Hot Hot Hot est l'itinéraire initiatique tardif et attendrissant d'un petit homme inhibé qui peu à peu s'ouvre aux plaisirs de la vie et se rend compte qu'il a lui aussi beaucoup à donner... C'est la description haute en couleurs et sensible à la fois d'un monde tiraillé entre artificialité et authenticité, entre la norme et la particularité. C'est un film sur la nudité, le corps, l'amour et l'acceptation de sa différence ».

Nos dernières videos