Un lundi d'élection à Bouillon. « Le petit train touristique est garé sur le pont de France. Et ne bougera pas. » Un journaliste français du quotidien L'Ardennais s'est assis à une terrasse et rédige. Il s'enquiert des sentiments de ses voisins belges au lendemain du scrutin. Objectif : prendre le pouls par rapport à une future fin de la Belgique et un éventuel rattachement à la France. Le reportage est comme il se doit, très couleur locale. Il est fait de clichés, d'impressions, de raccourcis journalistiques. Du travail bien fait, mais également révélateur du regard d'un ami français. Le journaliste découvre une petite ville endormie, « comme tous les lundis », précise une serveuse en terrasse. Bouillon vu de France, c'est la silhouette du château de Godefroy, les eaux paresseuses de la Semois, la statue d'une espèce de grand commandeur, une orval (féminisée) à la terrasse.


Nos dernières videos