Marqué aussi par la déferlante historique du PS, et un record de pénétration de Paul Magnette, le scrutin du collège électoral francophone pour le Sénat, confirme les tendances constatées pour les listes des « petits partis » à la Chambre. Ainsi, le Parti Populaire s'octroie une indéniable première position au sein des formations modestes, avec 4,49 % constatés sur le canton électoral de Charleroi et 3,99 % sur le canton de Châtelet. La liste d'extrême droite régionaliste « wallonie d'abord » est la seule autre au-delà des 3 % (4,28 % à Charleroi, 3,71 % à Châtelet). Le PTB+ connaît ici aussi une hausse notable, passant de 1,95 % en 2007 à 2,98 % sur Charleroi et de 0,99 % à 2,26 % sur Châtelet.


Nos dernières videos