La commune affirme qu'une solution avait été trouvée l'année passée mais que Sébastien Micha ne l'a jamais mise en pratique.

À la commune, la version est toute autre. « La seule chose qu'il défend, c'est sa situation personnelle, déclare l'échevin Jean-François Ravone. Ca me paraît difficile de placer des égouts sur un terrain privé. Par ailleurs, c'est l'AIDE qui impose le tracé de l'égouttage. On n'a rien à voir là-dedans . »

Pour l'échevin, Sébastien Micha aurait acheté sa maison en connaissance de cause : « la situation existante n'a pas changé. Il y a quatre ans, les égouts se déversaient déjà dans son jardin . » Quant à la stabilité de la maison, Jean-François Ravone l'assure : toutes les précautions seront prises. Des états des lieux précis, intérieur et extérieur, seront dressés.

Ce que chercherait in fine le Villersois ? Que la commune place l'égout sur son terrain pour que les travaux d'aménagement du jardin soient faits sur compte public. « Et cela, il n'en est pas question ! D'autant qu'on s'est rencontré il y a un an et qu'on a trouvé une solution pour les eaux de ruissellement : il pourrait placer un tuyau dans la cuvette pour recueillir les eaux et recouvrir le tout de terre. Cela réglerait même le problème des odeurs. Mais il n'a jamais rien fait ... »

Nos dernières videos