PATRICK LEJEUNE

« Pas là pour être un frondeur »

« Pas là pour être un frondeur »

© EdA

Patrick Lejeune, vous avez été élu de façon très nette au CEP à la place de M. Chavez. Avez-vous marché sur ses traces au point de vue de l'aspect frondeur ?Loin de là. Je suis content d'avoir été élu à ce poste. Je viens avec un esprit positif et constructif. Je mettrai mon expérience de quinze ans sur le terrain dans le football en salle. On ne peut pas toujours être d'accord avec tout le monde, mais je suis là pour travailler. Je suis heureux de rentrer par la grande porte, car il s'agit de la seule fonction qui est le fruit d'un vote des clubs.Quels sont vos projets pour le football en salle provincial ?J'ai différents projets pour le foot en salle. On pointe tout d'abord une réforme à effectuer au niveau de la coupe, mais ce ne sera que pour 2010-2011. Il faut aussi réfléchir aux problèmes des matches isolés. Il faut être sur la même longueur d'onde, notamment concernant les remises durant l'hiver. On ne peut remettre à 17 h un match qui se joue à 19 h 30. Et puis je serai toujours sur le terrain, comme je l'ai fait lorsque j'étais membre de la CPA.Un membre démissionnaire de la CPA qui se présente au CEP, c'est un peu bizarre, non ?Quand on n'est plus en accord avec une commission, il vaut mieux ne pas poursuivre. J'ai cependant acquis de l'expérience. J'apporterai un regard externe et une plus grande neutralité.

Nos dernières videos