article abonné offert

DURBUY

« Ce n'est plus l'agriculture traditionnelle »

Ce n'est pas de la chair de poule mais c'est quand même un frisson d'inquiétude qui parcourt l'échine de quelques riverains de ce projet de poulailler. « Nous habitons à la campagne depuis bien longtemps. On n'est pas dérangé par les odeurs occasionnelles de fumier ou le bruit de moissonneuses, toute la nuit, en saison », débute Marc Renard. « Mais là, ce projet, ce n'est plus de l'agriculture traditionnelle... » Nuisances maximales et création nulle d'emploi : pour ces Leuzois, l'équation n'est pas bonne. Du tout. « Et le bruit des appareils de ventilation nuit et jour ? L'impact paysager dans cette belle campagne ? Et les passages des camions ? Les informations dont on dispose ne sont pas rassurantes. » Une pétition circule dans le quartier et les villages avoisinants. Avec un certain succès. « Le ministre Henry a récemment refusé un projet du même type à Durbuy, estimant que ce n'était pas le modèle agricole à promouvoir en Wallonie. Il faut qu'il reste cohérent. On ne doit pas récupérer tout ce dont la Flandre ne veut plus... » S.Hq.