VU SUR INTERNET

L’avion précipite l’ours polaire dans sa chute

L’avion précipite l’ours polaire dans sa chute

Des images choc pour alerter l'opinon. Ceci dit, le train est tellement plus confortable que le low cost, non? (Photo Planet Stupid sous licence Creative Common)

Le groupe activiste Plane Stupid lance une campagne choc où les ours polaires s’écrasent comme des mouches. Pour dénoncer le caractère assassin du transport aérien au sein de l’Europe.

L’ours polaire est la victime la plus médiatique du réchauffement climatique. L’atmosphère qui se réchauffe fait fondre les glaces et le territoire vital de l’ours se réduit comme peau de chagrin.

C’est pourquoi le nouveau groupe d’action Plane Stupid a lancé son spot choc contre les vols intra-européens. Dans cette minute terriblement heurtante, les ours polaires dégringolent d’un ciel au bleu indécent et s’écrasent sur les immeubles, les voitures, le pavé, éclaboussant leurs entrailles et étalant leur pelage dans les rues comme des trophées de chasse chez les eskimos.

Le message est clair: chaque vol au sein du même continent crache 400kg de CO2 dans l’atmosphère. Soit le poids moyen d’un ours polaire. De quoi visualiser l’impact irrémédiable des vols domestiques sur le climat dans une société où l’expansion économique des aéroports reste souvent une priorité pour les gouvernements.

Avec son spot un peu trash magnifiquement réalisé, Plane Stupid a déjà tapé dans la rétine de près d’un demi million d’internautes en une petite semaine. «Nous volons trop, assène le groupe sur son site web. L’aviation est le danger envers le climat qui grandit le plus rapidement. Mais au lieu de s’en soucier, les gouvernements programment toujours plus de vols.

En plus de nouveaux spots viraux et d’occupation sauvage d’aéroports, Plane Stupid exige donc la fin de l’expansion aéroportuaire et la fin des vols domestiques. Ils veulent aussi voir disparaître les pubs pour les compagnies d’aviation, et le passage vers un transport moins énergivore.

Sinon, ce sont les rhinos et les baleines qui s’écraseront après les ours. Ca fera encore plus mal.