Le blog qui assassine nos évêques

Un blog appelé «Osservatore Vaticano» passe en revue les successeurs possibles du cardinal Danneels. Personne ne trouve grâce à ses yeux.

Monseigneur Jousten ? «Le navrant évêque de Liège gère la fin de la religion du Christ dans un des plus hauts lieux du catholicisme apostolique, où il vient d'annoncer la désacralisation de près de 90 églises.»

Monseigneur Harpigny, évêque de Tournai ? «Cet ecclésiastique intelligent, homme de prière, est, peut-on dire, inexistant au sein de la conférence épiscopale belge, où il aime se faire passer pour l'ombre portée du cardinal Danneels.»

L'évêque de Namur ? «Semi ou simili ratzinguérien, Mgr Léonard est le moins fade des évêques de Belgique. Les séminaires de son diocèse sont les seuls en Belgique à accueillir de nouvelles vocations.»

Celui qui écrit toutes ces gentillesses, dans la perspective de la succession du cardinal Danneels, s'appelle Valentino Ganimara, rédacteur en chef d'«Osservatore Vaticano», un blog créé en mai dernier.

Alors que le journal quotidien «Osservatore Romano» peut être considéré comme l'organe officiel du siège international de l'Église catholique, de qui «Osservatore Vaticano» est-il la voix ? D'un écrivain français appelé Guillaume de Thieulloy, dont l'objectif premier est de « suivre l'actualité du Vatican, en aidant les lecteurs à comprendre les enjeux théologiques et politiques ». Guillaume de Thieulloy prétend travailler avec « des collaborateurs, petits et grands, de Benoît XVI».

De Beukelaer : « Un mélange de demi-informations »

Quand on lit les nombreux articles consacrés aux candidats à l'archevêché de Malines-Bruxelles, on se dit que M. Ganimara est bien informé. Il semble bien connaître la grande et la petite histoire de l'Église en Belgique. «À supposer que les usages soient respectés, le successeur du cardinal Danneels devrait être déjà évêque, avec cependant le considérable précédent contraire de 1906 : l'abbé Désiré-Joseph Mercier est devenu le 16e archevêque de Malines» écrit-il par exemple.

«C'est un mélange de demi-informations, prévient l'abbé Éric de Beukelaer, porte-parole de la Conférence épiscopale de Belgique, et présenté par le blog comme un des successeurs possibles de Godfried Danneels. Rien que dans les quelques phrases qui m'ont été consacrées, j'ai relevé plusieurs erreurs... Ce blog est le fait d'un groupe ultra-minoritaire, qui prône un retour à l'Église du rite ancien.»

De fait, écrire que Mgr Léonard est «un candidat modéré» et que Mgr Harpigny a eu le mérite d'écarter « des personnalités progressistes » ne peut être que le fait d'un traditionaliste.