Pas de petit écran avant 3 ans!

(photo Fotolia)

Plus de bébé devant la télé : Le CSA français lance une campagne rappelant que tout écran est nocif de 0 à 3 ans.

Non, la télé n'est pas une nounou digne de ce nom. Elle n'est pas une baby-sitter recommandable. Et puis globalement la télévisons « n'est pas un jeu d'enfant ». C'est un des slogans de la campagne qu'a lancée hier le Conseil supérieur de l'Audiovisuel français (CSA). Campagne dont vous verrez peut-être les spots si vous regardez les chaînes hexagonales (TF1, France 2, France 3 notamment). Ils visent globalement à sensibiliser le public au fait de davantage protéger les enfants du petit écran.

Tout part de ce que depuis deux ans est diffusée en France une chaîne pour les 0-3 ans dénommée BabyFirst, accessible via le bouquet CanalSat (non disponible en Belgique à moins d'avoir une adresse en France). À l'époque, un collectif soucieux de protéger les enfants contre les médias avait saisi le CSA français pour demander l'interdiction d'une telle chaîne, jugée nuisible au développement et à l'épanouissement des enfants de moins de 2 ans. Auteur d'un livre référence sur le sujet (« Les dangers de la télé pour les bébés »), le psychiatre Serge Tisseron avait réclamé un moratoire « contre la fabrique de bébés téléphages ». Il s'y interrogeait sur la santé mentale du tout petit exposé à trop de télé. « Entre l'enfant qui regarde beaucoup la télé et l'adolescent scotché à ses jeux vidéo, existe-t-il une continuité ? » se demandait-il notamment. Toutefois, il était impossible pour le CSA français de réguler ou d'interdire aussi bien BabyFirst que sa rivale BabyTV émettant de Grande-Bretagne. En France toutefois, depuis le 1er novembre 2008, il est interdit aux chaînes de proposer des programmes visant spécifiquement les enfants de moins de 3 ans (mesure qui n'a pas encore traversé la frontière). Et les chaînes qui émettent de l'étranger doivent apposer un message précisant, un peu comme pour stigmatiser la dangerosité des paquets de cigarette, que la télé est nocive pour les tout petits.

Chez nous, une campagne d'info similaire a été lancée sur le site éducatif de la Communauté française Yapaka . Elle tenait à réagir aussi à l'arrivée de programmes destinés aux moins de trois ans. « Leur prétendu intérêt éducatif n'a jamais été démontré, soulignait Yakapa. Les seules études réalisées révèlent au contraire qu'elles ralentissent les enfants de 8 à 16 mois dans leur apprentissage linguistique ».

Aujourd'hui, c'est donc le CSA français qui relance le combat. Le 20 novembre marquant le 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant, il a choisi cette date pour mettre en route deux campagnes télévisées. L'une rappelle l'importance de la signalétique jeunesse et invite les parents à limiter le temps d'écran de leurs enfants. L'autre veut sensibiliser sur la problématique des bébés devant la télé : passivité, retard de langage, agitation, troubles du sommeil, assuétude aux écrans. Le message est clair : « pas d'écran avant trois ans ! »

+ www.csa.fr - www.yakapa.be