Le groupe U2 a enfreint les normes de bruit irlandaises lors de ses concerts à Dublin. Coût de l'amende, 36.000 €.

Le groupe U2 a enfreint les normes de bruit irlandaises lors de ses concerts à Dublin. Coût de l'amende, 36.000 €.

(photo Reporters)

Bono a beau s'ériger en défenseur de la planète, il pollue comme le commun des mortels. Et même un peu plus, notamment côté décibels...

Bono et son groupe sont des gros pollueurs sonores. Selon le conseil de la Ville de Dublin, ils auraient dépassé, à douze reprises, les normes de bruit en vigueur lors de leurs concerts au Crioke Park dublinois. Au delà du constat, il y a l'amende. Trois mille euros par infraction, soit 36.000 mille euros à débourser pour s'acquitter d'une dette environnementale.

Pour être juste, soulignons que U2 n'est pas le seul à avoir enfreint la législation. L'année dernière, Bruce Springsteen et Boyzone se sont retrouvés dans le même cas...


Le problème dans le cas de U2, c'est l'image verte écornée. D'autant plus que des petits malins dont les neurones écologiques fonctionnent de façon mesquine s'étaient déjà ingéniés à prouver que U2, au delà de ses discours, participait au réchauffement de la planète. Ces comptables environnementaux (carbonfootprint.com) avaient établi que lors de sa dernière tournée, le band s'était rendu coupable d'une empreinte écologique égale à celle de 6.500 personnes sur une année ou à celle d'une ampoule de 100 watts laissée allumée durant 159 mille ans.