Frank Vandenbroucke, un champion, une énigme

VIDEOS | Enfant terrible du cyclisme belge, Frank Vandenbroucke est décédé lundi au Sénégal, d'une embolie pulmonaire alors qu'il allait avoir 35 ans le 6 novembre prochain.

 

La nouvelle est tombée hier soir nous laissant incrédules.Frank VDB est mort comme il aura passé les 10 dernières années de son étrange parcours  : de façon énigmatique, entre quotidien cahotique et recherche de sa splendeur passée. Comment le présenter aux ados d'aujourd'hui  ?

En disant qu'il fut un coureur cycliste surdoué, fin, racé. Un gagneur explosif. Dont on souhaitait qu'il gagne toutes les courses. Dont on pouvait espérer qu'il gagne un jour le Tour de France. Mais après un premier sommet (la Doyenne, en 1999), ce fut la chute. Victime d'influences néfastes, il tomba de son piédestal, sombra dans la dépression et la toxicomanie. Ces derniers mois, il semblait assagi, lucide, serein. Toujours en quête d'un impossible retour. VDB, nous en avons tous ri, mais l'avons aussi tous admiré. Son panache d'autrefois nous hantera à jamais.

 


 
 
Frank Vandenbroucke est décédé à l'âge de 34 ans, ont annoncé TeVeOost et la RTBF lundi soir sans préciser encore les circonstances du décès. Le coureur cycliste wallon aurait été retrouvé insconscient dans une chambre d'hotel au Sénégal où il était en vacances. Selon la RTBF, il aurait succombé à une embolie pulmonaire. Un proche du coureur a confirmé ensuite la nouvelle.

Frank Vandenbroucke était né le 6 novembre 1974 à Mouscron, mais son fief était Ploegsteert, village où ses parents tenaient une auberge.

Neveu du cycliste professionnel Jean-Luc Vandenbroucke, il est rapidement considéré comme un surdoué du vélo et passe professionnel en 1993, âgé de 19 ans seulement. Il multiplie les victoires et atteint le sommet de sa carrière en remportant Liège-Bastogne-Liège en 1999 (photos), sous le maillot de l'équipe française Cofidis.

 

GED 

Ensuite, les ennuis commencent. Considéré comme client du sulfureux Bernard Sainz, dit Dr Mabuse, il est interpelé, suspendu 6 mois par la Ligue Vélocypédique Belge, puis blanchi. Il revient en force au Tour d'Espagne et se prépare à devenir champion du monde à Vérone. Il chute toutefois au premier tour et termine la course les deux poignets cassés.

Toxicomanie, dépression,
suicide et usurpation d'identité

La suite sera une série de rendez-vous manqués et de retours épisodiques. On apprendra plus tard que VDB a souffert de toxicomanie et de dépression. On le croit perdu plus d'une fois pour le sport, puis il retrouve une équipe, et revient, multipliant les promesses.

Sa vie privée aussi a connu plusieurs incidents, toujours extrêmement médiatisés, tel sa tentative de suicide en 2007 ou son usurpation d'identité pour disputer une course en Italie l'année précédente. On le voit s'essayer chez Lampre, Unibet.com, Acqua & Sapone ou Mitsubishi-Jartazi.

Cette saison, il était bénévole dans l'équipe Cinelli de son ami de toujours Nico Mattan. Il a même remporté quelques courses secondaires. Il n'avait toutefois plus de licence et travaillait comme commercial pour une société privée. Il serait décédé hier d'une embolie pulmonaire au Sénégal, où selon son site internet, il "se reposait".

Jean-Luc Vandenbroucke, son oncle: "une demi-surprise"

L'oncle de Frank Vandenbroucke était sous le choc lundi soir à l'annonce du décès de son neveu. "J'ai eu son papa il y a une heure", expliquait l'ancien coureur et directeur sportif sur le site internet de la Dernière Heure-Les Sports. "Il m'a dit qu'on l'avait averti depuis le Sénégal que Frank était décédé. Mais il n'avait encore aucune précision."

"Nous savions qu'il n'était pas bien, qu'il avait des hauts et des bas, côté santé et côté moral. Ce n'est malheureusement qu'une demi-surprise. Nous savions qu'il n'était pas bien, qu'il avait des hauts et des bas, côté santé et côté moral. Il était parti la veille pour le Sénégal. En vacances je suppose. Nous appréhendions qu'avec son parcours chaotique, celui-ci pouvait se terminer mal. À la Pantani ou que sais-je. Je le répète, nous n'avons aucune précision quant à la cause de son décès à ce moment-ci. C'est dramatique. C'était encore un jeune homme.

Nico Mattan était son meilleur ami

Le plus proche ami de Frank Vandenbroucke était sans conteste Nico Mattan. C'est son épouse, Sabrina, qui a pris la
parole pour le coureur flandrien sur les ondes de VTM lundi à l'annonce du décès de VDB. "Frank faisait partie de la vie de Nico. Il en a fait plus pour lui que pour moi", a confié l'épouse de Nico Mattan. "Il voulait que Frank soit heureux".

"Nico était content que les prestations de Frank soient de nouveau un peu meilleures. Ce n'est pas croyable que Frank est mort."

Lucien Van Impe: "Je ne peux pas y croire"

Ancien directeur sportif de Frank Vandenbroucke, Lucien Van Impe était sous le choc à l'annonce du décès de l'enfant
terrible du cycliste belge. "Je ne me sens vraiment bien", a réagit le dernier vainqueur belge du Tour de France. "Je ne peux toujours pas y croire".

"J'ai encore parlé à Frank Vandenbroucke il n'y a pas si longtemps. Sa mort est incompréhensible. Nous avions travaillé ensemble chez Mr Bookmaker. Nous avions parfois des avis différents, mais cela se solutionnait tout seul. Frank était un super gars, mais il avait surtout un immense talent. Je ne connais pas de coureur qui possède les mêmes qualités que lui. Frank serait revenu. Les sponsors de Veranda's Willems où je suis directeur sportif avaient même pris contact
avec lui. Il y a eu tellement de malentendus avec ce jeune gars. Il avait une telle classe et je me demande ce qui se serait passé s'il était resté sur le bon chemin. Son palmarès aurait du être plus gros."

Plusieurs hommages fleurissent sur YouTube

 

Avec Belga

+ Déposez vos condoléances sur le site Inmemoriam.be