Mattan explique pourquoi il s'est dopé

Nico Mattan (au centre) a pris de la cortisone et de l'EPO. (photo EdA - Philippe Berger)

Nico Mattan était grandement entouré après l'arrivée de l'étape d'ouverture des Trois Jours de Flandre Occidentale, à Bellegem. Pas parce qu'il venait de livrer une brillante prestation, mais bien en raison de ses aveux de dopage.

Ceux-ci ont été publiés dans un article de l'hebdomadaire régional Krant van West-Vlaanderen. "Cela fait des années que je suis confronté à des problèmes de sinus. Le seul moyen d'y remédier est d'avoir recours à la cortisone, mais ce produit figure sur la liste des produits interdits. Donc oui, j'ai dû user de substances dopantes. Je suis désabusé que cette affaire fasse tant de bruit parce que j'ai dit des choses dans un article. Je suis toujours resté droit et le resterai. Je ne vais pas nier ce que j'ai dit à ce journaliste de 'Krant van West-Vlaanderen'. A l'époque, je n'ai pas fait les choses dans les règles".

Mattan, qui est au crépuscule de sa carrière au sein de l'équipe britannique DFL-Cyclingnews, a déclaré dans une interview accordée au Krant van West-Vlaanderen qu'il regrettait la manière dont Johan Museeuw a avoué, le 23 janvier dernier, avoir pris de l'EPO. "Je trouve que cela a été un fiasco pour Johan. Il aurait dû dire: Oui, j'ai pris de l'EPO. Et alors? Johan n'en a sans doute pas fait plus que d'autres coureurs. A l'époque, tout le peloton prenait de l'EPO. Moi aussi? En tout cas je ne connais personne qui n'a jamais fait un pas de travers dans sa vie..." (Belga)