Miss BW

Miss, une expérience rafraîchissante pour Harmony

DIAPORAMA | Harmony Beugnies prépare l'élection plutôt sereinement, dans la toute nouvelle piscine familiale. Pas question de se mettre la pression.

La Baulersoise peaufine son bronzage. Sa peau hâlée joue à cache-cache avec le soleil, tantôt offerte à la surface de l'eau dans la fraîcheur de la piscine, tantôt préservée des rayons à l'ombre d'un saule pleureur, ombre qu'éclairent les grands yeux turquoise de la demoiselle. Soyons francs : cette séance photo n'est pas placée sous le signe du stress.

C'est qu'Harmony ne s'est pas inscrite à l'élection de Miss Brabant wallon pour jouer la gagne. « Je suis trop petite ! Je n'ai d'ailleurs aucun espoir dans le mannequinat ; je mesure un mètre soixante. » 1 m 60, c'est en effet 18 cm de moins que la nouvelle Miss Univers. Un sérieux handicap sous la toise, mais qui ne devrait pas empêcher la candidate aclote de briller, par exemple, à la télévision. « Je ne dirais pas non si une chaîne me repère et me contacte. Quoique... Encore faudrait-il que je puisse présenter une émission qui me correspond. Pas le JT en tout cas, c'est bien trop triste. »

Les turpitudes du monde, ce n'est pas le truc d'Harmony. Elle dont la devise pourrait être « La légèreté est nécessaire, sinon le tragique serait mortel », construit son existence comme un impressionniste son tableau : par petites touches faussement insouciantes. Il y a les rencontres d'abord, et ce concours de beauté lui en réserve sans doute quelques-unes. Mais aussi l'expérience professionnelle ; outre ses études en marketing à La Louvière et la perspective d'un stage dans une banque, la miss travaille régulièrement dans une vidéothèque de la région. Au rayon des films cultes, gageons que pour Harmony, le soir de l'élection ressemblera davantage à La Vie est belle qu'à Bonjour tristesse .

Nos dernières videos