M. Blondeel également visé dans la plainte pour corruption

M. Blondeel également visé dans la plainte pour corruption

Nouveaux éléments dans l'affaire des magistrats corrompus. (photo Belga)

Paul Blondeel, conseiller près la cour d'appel de Bruxelles, était également visé dans le dossier de corruption présumée transmis en juillet par la police fédérale au ministre de la Justice.

L'information est relayée ce matin par deux quotidiens néerlandophones.

Francine De Tandt n'était donc pas la seule magistrate visée.

La cour d'appel de Bruxelles a demandé au cours des derniers jours en vain au ministre de la Justice Stefaan De Clerck si M. Blondeel était cité.

Selon certaines sources, c'est le cas. M. Blondeel n'était pas joignable pour une réaction.

Il serait dès lors très délicat de confier l'enquête pénale à la cour d'appel de Bruxelles car c'est à un collègue de M. Blondeel d'instruire l'affaire.

M. Blondeel avait dirigé l'enquête disciplinaire contre Mme De Tandt.

Réaction de De Tandt

Par ailleurs, Francine De Tandt estime mercredi, dans une brève interview, qu'elle est injustement suspendue.

Elle indique qu'elle ne connaît pas les raisons invoquées pour justifier sa suspension. "C'est injuste de suspendre quelqu'un que l'on n'a pas entendu", dit-elle. Elle précise qu'on lui a dit qu'elle serait entendue plus tard, sans vouloir faire davantage de commentaires.

Avec Belga

Nos dernières videos