Retour aux choses simples

Privilégiant un retour aux choses simples, le gîte La petite école de Rausa tire son charme des éléments qui rappellent la fonction d'origine du bâtiment.

Adossée aux arbres qui l'enlacent, l'église pointe sa flèche dans le clair du ciel. Tout autour, le silence tandis qu'un peu plus bas, passé le coude de la route, une bâtisse de taille moins imposante, lui fait écho. À la cour de récréation qui la jouxte, on reconnaît l'ancienne école du village de Rausa, réaménagée depuis 15 ans en gîte rural. Pas question, pour autant de dénaturer la fonction première du bâtiment que les propriétaires ont voulu préserver. « Au départ, nous avons aménagé le fournil pour y loger nos fils, indique Michel Verlaine, l'idée de faire un gîte de l'ensemble n'est venue que plus tard ». Première étape des transformations, la salle de classe qui peut à ce jour accueillir jusqu'à 8 personnes. « Nous avons ensuite complété l'aménagement du fournil en y plaçant une cuisine et une salle-de-bain » poursuit le propriétaire. Restait à transformer l'ancienne maison du maître d'école dont Monsieur Hanosset a été le dernier « locataire ».

Rappeler l'origine du bâtiment

Bien que jouissant d'un volume identique, la maison du maître se distingue de l'ancienne classe réaménagée par l'agencement des différents volumes. Cloisonnés et répondant davantage à la demande de professionnels pour le premier tandis que le deuxième, ouvert et jouant avec l'espace, accueille plus volontiers des familles. Leur dénominateur commun ? Tous ces petits détails (pupitre d'écolier, bureau du maître, planisphère...) qui rappellent l'affectation d'origine du bâtiment. À l'inverse du fournil qui, lui, insiste sur l'aspect intime des lieux. « C'est le gîte des amoureux » sourit Marie.

En tout, ce sont donc trois gîtes (et une chambre d'hôte) qui ouvrent leurs portes aux amoureux de la nature et à tous ceux qui recherchent dans cette formule d'hébergement un certain retour aux choses simples et authentiques. Pour y veiller et favoriser les contacts amicaux, les propriétaires usent de petits gestes qui sont autant de clins d'oeil à ce style de vie qu'ils veulent tournée vers les autres. Comme en témoignent les pots de confiture (faite maison) déposés dans chacun des logis, le jardin et la piscine que Michel et Marie laissent accessibles mais aussi, le petit mot de bienvenue tracé sur un tableau récupéré dans la classe. En retour, le couple peut se réjouir des petits messages d'amitié qui noircissent leur livre d'or que photographies, croquis, faire part et cartes postales illustrent. « Nous sommes plus dans des liens d'amitié que dans une relation de propriétaire à locataire » conclut Michel Verlaine.

Nos dernières videos