Tripler le loyer en invoquant de passer de 1 à 3 étoiles avec de nouveaux sanitaires au milieu du camping et pour 600 000€ est totalement aberrant pour Michel Jacquet. En 2007, il a installé à ses frais une nouvelle cuisine ainsi qu'une terrasse. « Depuis plus de huit ans, j'ai pris de nombreuses initiatives pour relancer le camping et le rendre de nouveau attractif. Aujourd'hui, il y a 87 caravanes. J'ai reçu une taxe communale pour 151 emplacements alors que le camping n'en a que 140 », dit Michel Jacquet. Après les travaux projetés par la commune, il devrait y avoir 7 emplacements de plus. « L'année dernière la commune est venue voir, c'était la première fois depuis l'incendie. Ils ont tiré des yeux énormes et m'ont dit qu'ils n'avaient pas demandé cela. Si je dynamise le camping et la vallée du lac cela profite aussi au commerce local », ajoute le gérant.

Il a créé un restaurant pour tenter de joindre les deux bouts. Tripler le montant du loyer est impensable : « Financièrement, c'est intenable et inutile. Je me battrai devant la justice pour faire triompher mon bon droit. Comment peuvent-ils raconter un tissu de mensonges sur les prix locatifs et de revient dans leur dernière lettre : ils ne connaissent pas ma comptabilité » ajoute Michel Jacquet. « Dimanche dernier, une marche était organisée pour soutenir le camping et on m'a envoyé l'huissier vendredi soir pour m'interdire d'organiser la marche » dit le gérant. Côté commune, toute organisation requiert une autorisation communale qui n'aurait pas été demandée par M. Jacquet.

Dernièrement, les ouviers du EFT sont venus pour remplacer 15 wc et repeindre les blocs sanitaires. « Ils ont aussi voulu mettre du carrelage dans les douches, ce que je demande depuis longtemps mais on ne fait pas ces travaux en juillet en pleine saison » dit-il.

Le camping du lac dispose des commodités nécessaires. Mérite quelques aménagements mais gérant et campeurs s'y trouvent bien. Le nouveau bloc sanitaires comprendra 3 douches, 15 lavabos, 15 w-c, 4 urinoirs, un local babyroom, un local pour personnes à mobilité réduite, une buanderie et une salle de bain familiale pour un montant estimatif de 500 000 €.L. T.

Nos dernières videos