DIVISION 2B

Pesche marque d'emblée son territoire

En déplacement à Chevetogne, les Poires de Frédéric Mousquet ont livré une solide deuxième période, qui leur a permis de remporter un joli succès, face à un adversaire difficile à manier sur ses terres.

« La première période a été plutôt équilibrée, mais dès la reprise, nous avons joué une vingtaine de minutes de rêve,pendant lesquelles nous avons inscrit trois jolis buts », explique le président Olivier Robin, ravi du comportement de son équipe. « En début de match, j'ai eu peur : Chevetogne montrait de belles choses, avec engagement. Mais nous avons su nous reprendre avec brio. Je suis vraiment heureux : le noyau est en grande partie formé de jeunes joueurs qui ont un très bon niveau. Sans oublier que ceux qui s'aguerrissent pour le moment avec la P4 auront l'occasion de frapper aux portes de l'équipe fanion », termine M. Robin.

À quand un arbitre ?

Guy Dardenne, de son côté, ne contestait pas la victoire adverse. « Dommage ce penalty égalisateur encaissé juste avant la pause. Cela dit, en seconde période, Pesche s'est montré plus mobile et a su faire la différence. J'ai vraiment été impressionné par la vivacité de cette formation, sans oublier l'excellent Bornier, qui est vraiment la pièce maîtresse de cette formation », explique M. Dardenne, déçu de l'absence d'un arbitre pour le match.

« S'il n'y en a pas pour ce genre de rencontre, je ne sais pas quand nous en aurons un. Déjà en coupe, nous avons bénéficié d'un arbitre une seule fois en quatre matches ».

L'arbitre désigné a en effet été contraint de renoncer la veille du match, mais le remplaçant n'est jamais arrivé. « C'est un homme de Pesche qui a dû siffler, très bien d'ailleurs. Il n'a pas influencé le résultat final, mais ce genre de contexte est toujours délicat », tenait à souligner le coach de Chevetogne. P. D'H.

Nos dernières videos