PRO LEAGUE LA GANTOISE

El Ghanassy, la bonne surprise

Yassine El Ghanassy est jeune, audacieux et ne connaît pas le stress. Parmi les stars flandriennes, il parvient à faire son trou.

Du haut de ses 19 ans, Yassine El Ghanassy n'est pas du genre à se laisser impressionner. Médian droitier excentré tantôt à droite tantôt à gauche, d'où il aime rentrer dans l'axe sur son bon pied, le jeune Belgo-Marocain est assurément l'une des bonnes surprises de ce début de championnat. À Gand, club qu'il avait rejoint la saison dernière en provenance de La Louvière, où il a fait toutes ses classes et disputé quelques matchs en D3 sans y être payé (« j'ai fait une croix sur cet argent, mais cette période m'aura au moins permis de me forger un caractère », dit-il à ce propos), il aurait pourtant pu être effrayé. La concurrence fait rage au sein du secteur offensif mis à disposition de Michel Preud'homme. Car, surtout pour un jeune qui n'a rien coûté et qui n'a joué que quelques bribes de matchs la saison passée, il n'est pas évident d'être mis en balance avec des éléments routiniers (et onéreux) du gabarit d'Azofeifa, Coulibaly, Custovic, De Smet, Leye, Ljubijankic ou Olufade ! « Franchement, explique-t-il à l'autre bout du téléphone, c'est le genre de question que je ne me pose pas. La pression, je ne connais pas trop. Et la concurrence, je la vois plutôt comme quelque chose de positif pour le jeune joueur que je suis. J'ai encore énormément à apprendre, même si j'estime que je mérite déjà, au vu du travail que je fournis aux entraînements, ma place sur l'échiquier gantois. » Joueur vif et technique, qui aime provoquer ses adversaires mais avoue posséder un jeu de tête calamiteux (« mes amis se moquent souvent de moi à ce propos » ), Yassine El Ghanassy avait été excellent en Europa League face à Naftan et, après avoir pu monter au jeu à trois reprises, a enfin reçu sa première chance en tant que titulaire, samedi dernier, face à Lokeren. S'il a manqué une toute grosse occasion, il a de nouveau été séduisant durant les 90 minutes de la rencontre. « Mon ambition est toute simple, enchaîne-t-il. J'espère pouvoir jouer un maximum et donner des soucis de sélection à Michel Preud'homme, que certains considèrent comme mon père spirituel. C'est un petit peu embêtant qu'on me considère de la sorte mais le fait de pouvoir côtoyer M. Preud'homme est une bénédiction. Il est proche de ses jeunes joueurs et ses conseils sont précieux. » Sous contrat jusqu'en 2012 à Gentbrugge, le natif de Manage, dans la région du Centre, espère aussi frapper aux portes de l'équipe nationale espoirs. Possédant la double nationalité belgo-marocaine, Yassine El Ghanassy, que certains comparent un peu prématurément à Mbark Boussoufa, a déjà défendu les intérêts de ces deux pays en équipes de jeunes. « Mais j'ai résolument opté pour la Belgique parce que c'est le pays où j'ai grandi. Je me sens chez moi ici et j'espère prochainement être repris chez les Espoirs. Après ? On verra. Chaque chose en son temps. » À 19 ans, c'est vrai que Yassine El Ghanassy a tout l'avenir devant lui...

Nos dernières videos