Cabinet Simonet: qui a piqué les disques durs?

Cabinet Simonet: qui a piqué les disques durs?

La passation de pouvoir entre Dupont et Simonet semblait pourtant s'être bien passée. (photo Belga)

INFO VERS L'AVENIR | Des membres de l'équipe de Christian Dupont à l'Enseignement ont emporté des disques durs d'ordinateurs. Le cabinet Simonet est contrarié...

Ça démarre décidément très fort entre les branches de l'Olivier wallon et communautaire. Il y a d'abord eu la montée sur ergots de Jean-Marc Nollet (Ecolo) qui a fait dégager Jean-Claude Marcourt (PS) de ses bureaux. Officiellement pour être plus proche de la gare, mais officieusement pour bien montrer - en occupant le bâtiment le plus imposant après l'Élysette - qu'il était « le king du divan » (dixit un PS), bien décidé à ne pas laisser le PS continuer à piloter en solo.

Aujourd'hui, c'est entre le cdH et le PS qu'on apprend que la transition n'est pas des plus idéales. Particulièrement au ministère de l'Enseignement où le cabinet Simonet rame pour se lancer. La cause : de petits rigolos, ex-cabinettards de Dupont, aux aigreurs d'estomac visiblement aiguës, ont eu la bonne idée de partir en emportant les disques durs « d'un certain nombre » d'ordinateurs.

« Pour l'instant, on est donc un peu obligé de fonctionner à l'aveugle nous confie un membre du cabinet Simonet. Quand on est arrivé, on a été bien installé. Tout était propre, correct. Seulement, il n'y avait plus rien dans les ordinateurs. On avait un bel emballage mais avec plus rien dedans. » Du coup, les rumeurs commencent à circuler dans les couloirs du cabinet Simonet. Ainsi, certains parlent carrément de disques durs de serveurs arrachés et piétinés. D'autres, de clés d'armoires disparues qui auraient obligé la nouvelle équipe à changer toutes les serrures pour une note particulièrement salée.

Deux infos démenties. Par contre, des disques durs ont été volés, plusieurs sources le confirment.

Retard dans le processus de désignation

Les problèmes engendrés sont évidemment nombreux. À commencer par la gestion des dossiers de nomination des profs en Communauté française : toutes les données ont disparu, ce qui va évidemment retarder les processus de désignation. Car même si les 10 000 fiches individuelles des profs existent toujours en version papier, les données sont évidemment inexploitables rapidement sur un plan pratique. Il faudra attendre que le nouveau matériel informatique soit installé pour récupérer les données informatiques à partir du serveur de l'administration !

Nouveau matériel qui ne sera évidemment pas gratuit. Et, selon certaines sources, le hardware commandé serait assez conséquent, ce qui laisse augurer du préjudice commis.

Au cabinet Simonet, on précise toutefois qu'un état des lieux strict a été établi et que, par conséquent, le matériel manquant sera couché sur papier et transmis à la Cour des Comptes dont le rapport ne sera dès lors « pas bon » pour Christian Dupont (PS), le prédécesseur de Marie-Dominique Simonet.

En attendant chez la ministre on tempère, histoire de ne pas (déjà) se fâcher avec le partenaire socialiste. Et surtout de ne pas donner l'impression de se décharger des conséquences liées aux dossiers pourris de la rentrée (dont celui des inscriptions) sur Christian Dupont.

« Vous savez, ça fonctionne, quand même nous glisse un cabinettard. On a des PC portables et des imprimantes. Mais c'est clair que ce n'est pas admissible. Cela dit, la reprise-remise du cabinet s'est très bien passée. Christian Dupont et Marie-Dominique Simonet se sont vus longuement et 9 caisses de dossiers ont été transmises. Rien avoir avec ce qui se passait avant où, quand on arrivait dans un cabinet, tout était vide. Franchement, ça a évolué ». Encore heureux...

Dupont: «Je suis choqué»

De son côté, l'ancien ministre Christian Dupont tiens exactement le même discours.
« J'avais bien demandé à tout le monde de préparer correctement la transition. J'ai fait moi-même le tour des bureaux et je n'ai rien remarqué de la sorte. Si c'est le cas ça me choque profondément. Une transition doit toujours se passer harmonieusement que ce soit à l'intérieur d'une majorité ou non. De ma position actuelle, je vais en tout cas essayer de savoir ce qui c'est passé. Car ce sont des pratiques d'un autre âge que je n'accepte pas.> »

+ Prolongez l’info dans Vers l’Avenir, L’Avenir, Le Jour, Le Courrier de ce mardi 25 août

Nos dernières videos