Cerexhe salue sens des responsabilités des travailleurs

A l'issue du référendum auquel ont pris part les travailleurs de VW, le ministre bruxellois de l'Economie et de l'Emploi, Benoît Cerexhe, s'est réjoui du résultat obtenu au sein du personnel de l'usine de Forest sur l'avenir industriel du site et "particulièrement soulagé qu'en ce dossier la raison l'ait finalement emporté".

Pour le ministre bruxellois, qui préside la cellule de crise VW, ce vote permettra de pérenniser sur le site une activité industrielle importante. Il en va de l'avenir de plusieurs milliers de travailleurs et de familles, directement ou indirectement concernées par l'avenir de la production automobile à Forest.

Benoît Cerexhe a dit comprendre "l'énorme difficulté que fut pour les travailleurs le fait d'accepter les principes d'une révision de leur mode de fonctionnement et d'une augmentation du nombre d'heures de travail par semaine".
Demandant que ce vote positif soit définitivement respecté par toutes les parties, il a également tenu à louer le sens des responsabilités des organisations syndicales et d'une très large majorité des travailleurs du site forestois du groupe automobile allemand.

L'accord de ce mardi doit désormais permettre la conclusion, la signature et le dépôt auprès des pouvoirs publics des plans social et d'entreprise. Un mois après ce dépôt, la cellule de reconversion pourra être mise en place pour accompagner au mieux les travailleurs qui auront perdu leur emploi dans cette restructuration, a rappelé le ministre régional. (Belga)