Le cas Johnny reporté à mardi prochain

Ce n'est plus qu'une question de minutes pour Johnny. (photo Belga)

La Commission des naturalisations de la Chambre n'a pas examiné ce mardi la demande de naturalisation de Johnny Hallyday. Son dossier devrait être à l'ordre du jour de la Commission de mardi prochain.

Le chanteur français Johnny Hallyday a demandé la nationalité belge et affirme faire cette demande pour des raisons sentimentales. Mais pour ses détracteurs, cette demande est uniquement motivée par des raisons fiscales.

Les membres de la Commission des naturalisations de la Chambre se partagent traditionnellement le travail préparatoire à la décision sur une naturalisation. C'est la députée CD&V Liesbeth Van der Auwera qui a été chargée du dossier de Johnny Hallyday. Mme Van der Auwera a fait des déclarations dans plusieurs journaux à ce sujet, brisant ainsi le secret du huis clos. Elle a notamment affirmé, ce qu'elle a confirmé mardi, que pour elle, Johnny Halliday n'avait aucun lien avec la Belgique, un des éléments pourtant essentiels pour une décision favorable. Elle a aussi fait savoir que tant l'Office des étrangers que les services de la Chambre avaient remis des avis négatifs sur la demande de naturalisation du chanteur.

Les déclarations de Mme Van der Auwera ont provoqué la colère des membres PS de la Commissionn des naturalisations, Karine Lalieux, Mohammed Boukourna et André Frédéric. Ils ont écrit au président de la Chambre Herman De Croo pour demander des sanctions contre la députée CD&V pour avoir trahi le secret auquelle elle est tenu.

Liesbeth Van der Auwera est pour sa part d'avis qu'elle n'a pas commis de faute. "J'ai fait mon travail correctement et Johnny Hallyday est une personnalité publique", a-t-elle commenté.

Après le travail préparatoire, les dossiers sur lesquels il y a un avis négatif font l'objet d'un examen par la Commission, ce qui est le cas pour celui de Johnny Hallyday. Il devrait être examiné mardi prochain. Seuls les dossiers sur lesquels il y a un avis favorable sont finalement soumis à la séance plénière de la Chambre. (Belga)